Australie

a

Fraser Island

a

Cette petite île n’est en fait qu’une accumulation de sable amené par de puissants courants océaniques, qui s’est déposé là, stoppé par un rocher monstrueux. Elle abrite des dingos, des koalas, et des tortues d’eau douce nagent dans ses lacs.

C’est surtout une étape indispensable sur la côte est, pour sa beauté et l’originalité de ses panorama. D’un seul regard on peut admirer un lac bleu limpide, un désert de sable jaune, la mer à l’infini et des forêts luxuriantes. Fraser Island est aussi une pause nature bienvenue, qui contraste agréablement avec la surpopulation touristique, les villes et les night clubs de la East Coast.

a

a

a

IMG_0328

L’eau du lac Mackenzie au milieu de Fraser Island est si pure qu’on peut la boire.

a

a

a

Si j’écris quelques lignes sur cette île, c’est avant tout pour décider ceux qui seraient tentés d’y aller mais que l’absence d’informations pourrait décourager. En effet nous avons demandé dans tous les centres d’information touristique que nous avons croisés s’il était possible de passer quelques jours sur l’île sans passer par un organisateur avec guide, jeep et toute la logistique. Selon eux c’étaient impossible quand ce n’était pas tout simplement interdit.

a

a

a

26083-IMG_0416

La mer appelle à la baignade mais les requins l’interdisent.

a

a

a

5 jours après nous revenions d’un trek inoubliable et je conseil donc aux habitués des longues marches et des gros sac de tenter l’aventure: c’est moins cher évidemment et vous gardez la liberté du déroulement du trek. On apprécie bien mieux la vue avec quelques amis qu’en débarquant avec 30 autres touristes d’un camion 4×4.

Infos pratiques:

Il faut prendre le bateau depuis la côte pour arriver sur l’île. Les billets, qui coûtent quelques euros, sont à acheter directement au quai d’embarquement. La date du retour est libre ainsi que le lieu d’embarquement. Choisir un port de débarquement qui soit le plus proche possible du centre de l’île où se trouve le lac Mackenzie.

La marche n’a rien d’impossible mais il faut tout de même faire des étapes d’une dizaine d’heures et surtout porter la tente, le réchaud et les vivres pour 5 jours. Les chemins sont bien tracé et des cartes sont disponible

Faire très attention à l’eau, qui dans la plupart des lacs est potable mais difficile à trouver en dehors de ces points d’eau. Il faut en mendier à ceux qui visitent l’île en 4×4. Prévoir deux bouteilles de deux litres et des comprimés pour stériliser l’eau.

Comme partout en Australie, faire attention aux serpents et autres araignées. Pour les aspi-venin, il semblerait qu’ils facilitent la propagation du venin. Anti- moustique et antihistaminique.

Le camping n’est pas autorisé partout, mais il y a suffisamment de zones où il est toléré. Certains hot spots ne sont pas accessibles sans véhicule en raison de la distance et de l’absence de point d’eau. C’est le cas d’Indian Head, le seul rocher de l’île, d’où l’on peut observer les requins qui tournent en contrebas. Personne ne se baigne dans la mer à Fraser Island, à part dans quelques spots proches du bord d’où l’on peut voir les requins arriver de loin. Mais les rangers qui conduisent les camions 4×4 sont sympas et ce serait un manque de chance de ne pas en trouver un pour nous y amener. Ils prennent souvent en stop.

Beaucoup de vols de voiture au parking du port, ne pas la garer là… Et ne faites pas comme nous, soyez prévoyant quant à l’autonomie de votre appareil photo.

a

a

a

a

Continent australien

a

a

Les 2 prochaines photos ont été prises sur le continent, plus au sud:

a

a

IMG_0119

a

a

a

IMG_0168

a

a

a

<Retour à l’accueil >

Un commentaire.

  1. slt
    c’est en fait la plus grande ile de sable au monde !J’y ait passé 5 jours assez inoubliable. As tu vu des brombies et les gros lezard de 2.50 m pendus aux arbres ??
    bye
    vince

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *